Mes actions en tant que Député pour la 11ème circonscription



En faveur de la formation et de l'éducation

Les 17 septembre puis le 12 octobre 2009 j'ai adressé un courrier au ministre de l'Education nationale à propos du non respect des engagements pris dans le plan "écoles numériques rurales"


Le 26 juin 2009 j'ai interpellé le ministre de l'Education nationale à propos de la situation des personnels EVS


Le 16 mars 2009, j'ai adressé un courrier à l'Inspecteur d'Académie de la Gironde à prpos de la baisse de moyens annoncée pour le collège de Coutras


Le 29 juillet 2008, j'ai adressé un courrier à l'Inspecteur d'Académie de la Gironde à propos de la baisse de moyens annoncée pour la rentrée 2008 dans les collèges de la circonscription


Le 14 avril 2008 j'ai interpellé le ministre de l'Education nationale à propos de la suppression de 129 postes dans le secondaire en Gironde


Le 5 septembre 2007 j'ai signé une convention de coopération entre le Centre Nucléaire de Production d'Electricité et la Communauté de Communes de l'Estuaire. Ainsi le territoire de la Haute Gironde se dote de la première formation supérieure avec l'ouverture d'un BTS contrôle industriel.


J’ai rencontré le Conseil Régional d’Aquitaine (cabinet du Président et la direction de la formation) le 12 novembre afin d’évoquer le projet de centre de formation de la vallée de l’Isle. Ce projet nécessite la mobilisation de l’ensemble des acteurs : collectivités, services de l’Etat, organismes de formation, entreprises, chambres consulaires...La Région a reconnu qu’il n’existait pas de formation professionnelle dans le secteur de Coutras et qu’une étude de faisabilité était indispensable pour mieux sérier les besoins et les problématiques locales.


J’envisage après les municipales de réunir un groupe de travail avec la sous-préfecture de Libourne et les acteurs de la formation pour évaluer plus précisément les besoins et esquisser les bases de ce projet de centre de formation.

En faveur du service public

Le 13 juin 2008, avec Marie-Claire Arnaud, maire de Coutras et Pierre Barrau, conseiller général du canton de Coutras, nous avons écrit au Directeur de la CPAM de la Gironde à propos de la fermeture de l'agence de sécurité sociale de Coutras


Lors de la campagne électorale des législatives, j’ai suivi avec attention les revendications des facteurs de St Denis de Pile et de Coutras. J’ai d’ailleurs rencontré le Directeur d’établissement pour trouver des solutions de sortie de conflit.

Le 10 septembre 2007, un conflit social a démarré avec les facteurs de Blaye, Reignac et St Ciers.  Les revendications portaient sur : le paiement des heures supplémentaires et le regroupement du centre de tri.

Le 22 octobre, un autre conflit a touché La Poste de St Savin. J’ai soutenu le mouvement et j’ ai pris contact avec la Directrice de groupement à la Poste et les représentants syndicaux CGT et SUD.

Des revendications ont été satisfaites à l’issue de nombreuses réunions: paiement des heures supplémentaires à compter du 1 er Août 2006, et un engagement ferme pris sur les locaux de St Savin et de Cavignac pour trouver rapidement des locaux adaptés à l’activité des deux établissements.

Dans ces trois conflits sociaux, j’ai suivi l’évolution des négociations. Je suivrai avec attention le projet de réorganisation afin de préserver au mieux l’intérêt des usagers et des salariés de La Poste.


Avec Bernard Madrelle, Maire de Blaye et de très nombreux élus de la Haute Gironde, nous nous opposons à la réforme de la carte judiciaire et à la suppression du Tribunal d'Instance de Blaye annoncée par Madame la Garde des Sceaux, le 19 octobre dernier à Pau.

Le 21 novembre 2007 nous avons écrit à Mme la Garde des Sceaux

Le 29 novembre, journée de mobilisation nationale des magistrats, avocats et fonctionnaires de justice, nous avons, avec une délégation représentant l'ensemble des cantons concernés, soutenue par la présence de plus des 2/3 des maires ou adjoints, déposé en sous-préfecture les motions et pétitions récoltées à ce jour.

Prenant la parole après que la délégation se soit rassemblée dans l'enceinte du Tribunal, Bernard Madrelle a souligné qu' "il n'y a pas de justice de proximité sans proximité de la justice". Il a tenu à rappeler que la quasi totalité des communes avaient ou allaient dans les prochains jours voter la motion d'opposition à la suppression du Tribunal d'Instance de Blaye. Il a indiqué que les élus et la population ne pouvaient tolérer la suppression d'un Tribunal dont l'activité est en augmentation.

A mon tour, j'ai remercié l'ensemble des élus mobilisés au-delà des clivages politiques. J'ai indiqué que la réforme de la carte judiciaire constituait un crime contre l'aménagement du territoire et qu'elle n'était que l'amorce d'un processus qui verra dans les prochains mois la suppression de bon nombre de trésoreries, sous-préfectures, hôpitaux, bureaux de poste dans les zones rurales. J'ai tenu à rappeler le déni de démocratie que constituait la méthode employée par la Ministre, bafouant toute tentative de concertation. "Nous assistons au fait du prince en l'occurence de la princesse" ai-je ajouté.


Le 17 juillet 2007 j'ai écris au Directeur de La Poste afin de défendre les bureaux de Reignac, St Ciers et Blaye pour lesquels un projet de regroupement du tri postal est envisagé au détriment de l'emploi, de l'efficacité et du service de proximité.



En faveur des infrastructures

Suite à l’entrevue du 21 novembre avec le Secrétaire d’Etat chargé des Transports, j’ai souhaité faire avancer le projet de remise en service de la ligne TER Blaye St Mariens.

J’organise une rencontre avec Bruno De MONVALLIER, Directeur Régional d’Aquitaine de Réseau Ferré de France (RFF) le vendredi 18 janvier à la Mairie de Blaye en présence de: Bernard Madrelle, Maire de Blaye, Vincent LIMINIANA, Conseil Général du canton de Blaye, Alain RENARD, Conseiller Général du canton de St Savin, Bernard BOURNAZEAU, Conseil Régional d’Aquitaine, Philippe BUISSON, Conseiller Régional d’Aquitaine, Nicole PIZZAMIGLIA, Club DEFI et Jean-Jacques CHAILLOT, Président du Collectif Blaye Bordeaux Rail.

Cette réunion vise à convaincre RFF d’abandonner son projet de démantèlement de la ligne Blaye-St Mariens et à définir avec l’ensemble des protagonistes les bases d’un projet structurant pour la Haute Gironde combinant le fret et le transport de voyageurs. Lors de cette entrevue, la problématique de la Ligne à Grande Vitesse sera également évoquée.


Le 21 novembre 2007, j'ai rencontré Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat chargé des transports. Nous avons abordé ensemble la question du grand contournement autoroutier de Bordeaux, de la ligne TER Blaye/ St Mariens, du port méthanier du Verdon, en autres...


Le 9 juillet 2007, le Préfet de la Région Aquitaine sollicitais mon avis concernant les opérations envisagées en Gironde dans le cadre du programme de développement et de modernisation des itinéraires.



En faveur du développement économique

Je souhaite être à l’écoute des acteurs économiques du territoire et j’envisage une fois par mois de visiter une entreprise implantée sur ma circonscription.

Le 7 décembre dernier j’ai rencontré le Président et le Directeur de la Distillerie de Coutras. J’ai visité l’ensemble du site avec un outil de production très performant, utilisé par près de 10 000 viticulteurs et qui emploie plus d’une quarantaine de personnes. J’ai pu m’entretenir avec eux sur les problèmes rencontrés avec la crise viticole. J’ai saisi voici quelques semaines le Ministre de l’agriculture Michel Barnier sur la problématique des prestations viniques. Je transmettrai la réponse du Ministre aux dirigeants de la Distillerie de Coutras.



En faveur des énergies renouvelables

La France s’est fixée comme objectif 21 % de sa production d’électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2010. J’ai lancé début 2007 une étude afin de définir les Zones de Développement Eolien (ZDE)  sur le territoire de la Communauté de Communes de l’Estuaire. 

Je souhaite concerter largement la population sur ce projet.  J’ai donc organisé le 29 septembre 2007 une réunion publique  qui a défini sept sites  potentiels éoliens sur le territoire. Le 14 janvier 2008, une nouvelle réunion publique a permis de finaliser le projet qui sera déposé dans les prochaines semaines en Préfecture.



Pour défendre les droits des citoyens

Alerté par la population et l'association D'Artagnan XXI sur les nuisances constatées par l'activité industrielle de la SCREG sur le site du cours Bacalan à Blaye, je suis intervenu auprès du Sous-préfet de Blaye.

mentions légales